Rapport d'analyse de la situation de la COVID-19 dans les établissements scolaires pendant la période du 15 septembre au 27 décembre 2020

Le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse vient de publier son rapport d'analyse de la situation de la COVID-19 dans les établissements scolaires pendant la période du 15 septembre au 27 décembre 2020.

Le rapport fournit une analyse détaillée de l'évolution des cas positifs (élèves et enseignants) au sein des écoles publiques et des écoles privées qui appliquent les programmes nationaux. Il a été dressé sur la base des chiffres mis à disposition par l'Inspection sanitaire et validé par le comité de pilotage (COPIL) mis en place par le ministère de la Santé et le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse dans le cadre du dispositif sanitaire de l'Éducation nationale.

Deux constats principaux s'imposent:

  1. L'évolution du nombre de cas positifs parmi la population scolaire reste parallèle à l'évolution dans la population globale au Luxembourg. Le rapport couvrant la totalité du 1er trimestre scolaire 2020/2021 confirme le constat dont avait déjà fait état le rapport du 12 novembre 2020 (qui avait couvert les 6 premières semaines du trimestre).
  2. Les facteurs externes à l'école, tels que le contexte socio-économique, l'âge ou la répartition géographique ont un impact non négligeable sur le nombre de cas positifs dans les établissements scolaires.

L'analyse de la répartition des cas positifs sur les quatre scénarios définis dans le dispositif sanitaire permet de conclure que celui-ci reste un modèle efficace pour freiner la transmission intra-scolaire du virus. La forte prédominance du scénario 1 montre en effet que dans la majorité des cas (85% dans l'enseignement fondamental et 78% dans l'enseignement secondaire), le virus ne s'est pas propagé à l'intérieur de l'école grâce aux mesures de protection mises en place et les élèves ont pu continuer de fréquenter l'école. Dans 15 à 22% des cas, une infection à l'intérieur de l'école semble probable.

La forte croissance du nombre de cas positifs à partir du mois d'octobre 2020 dans la population globale a placé l'Éducation nationale devant des défis organisationnels considérables, défis auxquels les acteurs scolaires ont fait face au jour le jour tout en veillant à assurer la continuité des apprentissages dans l'intérêt de tous les élèves. Bien que le taux d'incidence dans la population globale et la population scolaire soit en baisse depuis quelques semaines, le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse suit la situation avec vigilance et continue ses efforts pour protéger l'ensemble de la communauté scolaire.

 

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse

Dernière modification le