Clarification du ministère de la Santé au sujet du vaccin AstraZeneca

Le ministère de la Santé confirme la mise en quarantaine, le 8 mars, et l'arrêt des vaccinations, le 9 mars, avec des flacons issus du lot ABV5300 du COVID-19 Vaccine AstraZeneca, suite à l'information des services de la Direction de la santé (Division de la pharmacie et des médicaments "DPM") par l'agence autrichienne de la survenue d'événements indésirables graves suite à l'administration de doses issues du même lot du vaccin COVID-19 AstraZeneca.

Une infirmière (49 ans) est décédée dix jours après la vaccination avec le diagnostic de thrombose multiple et une autre femme (35 ans) a été hospitalisée avec un diagnostic d'embolie pulmonaire, mais est en voie de guérison. Les deux patientes ont été vaccinées en même temps dans le même hôpital avec le vaccin COVID-19 AstraZeneca, lot ABV5300.

L'agence autrichienne a décidé de mettre ce lot en quarantaine le temps d'enquêter sur ces cas, traités avec la plus haute priorité. Un examen de la qualité du lot concerné est en cours afin de pouvoir exclure une connexion et prendre des mesures supplémentaires.

Le ministère de la Santé tient à préciser cependant, que parmi les 4.800 doses du lot incriminé, 4.141 doses avaient été administrées avant la mise en quarantaine.

Au Luxembourg, parmi les personnes vaccinées avec le vaccin AstraZeneca depuis le début de son administration, aucun cas de thrombose n'a été notifié.

D'après les données disponibles à ce jour, on ne peut pas conclure que le vaccin AstraZeneca présente un plus grand risque de survenue d'effets indésirables que les deux autres vaccins qui sont également actuellement autorisés.

Les tests sur ce lot sont en cours auprès du laboratoire de contrôle officiel aux Pays-Bas. Par ailleurs, le comité de sécurité PRAC de l'Agence européenne des médicaments (EMA) examine actuellement tous les cas d'événements thromboemboliques et d'autres conditions liées aux caillots sanguins, rapportés après la vaccination avec le vaccin COVID-19 AstraZeneca.

Par principe de précaution, les flacons restants de ce lot resteront en quarantaine jusqu'à ce que les contrôles soient terminés par l'EMA et le laboratoire de contrôle officiel aux Pays-Bas responsable de la libération des lots au niveau européen.

En attendant, les autorités luxembourgeoises assurent une surveillance étroite de tous les effets secondaires notifiés en relation avec le vaccin AstraZeneca dans le cadre de la campagne de vaccination. Celle-ci suit son cours avec les autres vaccins qui sont à notre disposition.

Les informations de l'Agence européenne des médicaments à ce sujet peuvent être consultées sur son site: COVID-19 Vaccine AstraZeneca: PRAC investigating cases of thromboembolic events - vaccine's benefits currently still outweigh risks - Update | European Medicines Agency (europa.eu)

 

Communiqué par le ministère de la Santé

Dernière modification le