Tests rapides dans les écoles: phase pilote du 24 mars au 2 avril 2021

Tester régulièrement les élèves et les enseignants est un élément essentiel de la stratégie anti-COVID du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse.

Après les campagnes de Large Scale Testing (tests PCR) orientées sur le secteur éducatif, les interventions des équipes mobiles de testing dans les classes présentant un cas positif et le testing d'écoles entières, l'introduction des tests rapides antigéniques est envisagée afin de renforcer l'action du ministère en la matière. L'objectif demeure identique: maximal Chancë fir d'Bildung, minimal Chancë fir de Virus (garantir des chances maximales pour l'éducation, minimales pour le virus).

L'arrivée sur le marché de tests apportant un résultat après 15 minutes et que les enfants peuvent réaliser eux-mêmes dès six ans pourrait constituer un tournant dans la prévention des infections en milieu scolaire et le suivi de la propagation du virus.

Une phase pilote d'utilisation des tests rapides en milieu scolaire va se dérouler du 24 mars au 2 avril 2021. Elle permettra d'observer le déroulement des opérations, les éventuelles difficultés organisationnelles, techniques, psychologiques, et de définir les procédures avant une possible généralisation après les vacances de Pâques.

9.000 kits de tests SARS-COV-2 ANTIGEN RAPID TEST, choisis avec le Laboratoire national de Santé, ont été commandés pour cette phase pilote. Ils seront distribués le 24 mars à six établissements scolaires pilotes, dont quatre écoles fondamentales (Luxembourg – Beggen; Esch/Alzette – Lallange; Sanem – Scheierhaff; Dudelange – Lenkeschléi) et deux lycées (Atert Lycée Redange et Lycée Hubert Clément Esch/Alzette).

Dans les classes participantes, tous les élèves pourront se tester. Dans les écoles fondamentales, seuls les cycles 2 à 4 pourront prendre part à l'exercice en classe. Les élèves du cycle 1 recevront un test à réaliser avec leurs parents à domicile.

Les parents des élèves mineurs seront appelés à donner leur consentement écrit à la participation de leur enfant, de même que les adultes concernés.

Cette semaine, les élèves, les parents et les enseignants vont être informés par une lettre du déroulement de la procédure de la phase pilote. Chaque élève et enseignant recevra un kit qu'il ramènera à la maison où il pourra l'essayer en famille.

La semaine suivante (29 mars au 2 avril), chaque élève participant à la phase pilote fera un test à l'école, sous la supervision d'un enseignant. Les élèves du cycle 1 continueront à recevoir un kit pour la maison. Les enseignants des classes concernées auront également la possibilité de faire le test.

Les enseignants vont recevoir de leur direction un vadémécum explicatif ainsi qu'une fiche d'évaluation où ils pourront noter leurs observations du déroulement des autotests dans leur classe respective. Sur base de l'analyse de l'ensemble des fiches, le ministère, en concertation avec le ministère de la Santé, décidera de l'opportunité de généraliser les autotests et des procédures à mettre alors en place pour les activités du ressort du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse.

 

Communiqué par le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse

Dernière modification le