COVID-19: Rétrospective de la semaine du 29 mars au 4 avril

Pour la semaine du 29 mars au 4 avril, le nombre de personnes testées positives à la COVID-19 a diminué de 1.685 à 1.544 (-8,4%), ainsi que le nombre de leurs contacts étroits identifiés qui est passé de 4.129 à 3.464 contacts (-16,1%).

À noter que le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 29 mars au 4 avril a augmenté de 67.052 à 79.883.

130 personnes ont déclaré un test antigénique rapide positif.

En date du 4 avril, le nombre d'infections actives s'élevait à 3.556 (par rapport à 3.571 au 28.03) et le nombre de personnes guéries est passé de 56.762 à 58.302. La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées COVID-19+ a baissé à 36,5 ans.

Le nombre de nouveaux décès a diminué, avec 19 décès en lien avec la COVID-19 à déplorer, contre 20 la semaine précédente. La moyenne d'âge des personnes décédées est de 79 ans.

Dans les hôpitaux, on constate une légère augmentation des admissions de patients COVID confirmés en soins normaux, avec 111 hospitalisations contre 107 la semaine précédente. Le nombre d'hospitalisations en soins intensifs a augmenté de 21 à 29 par rapport à la semaine passée.

Les deux Centres de consultation COVID-19 (CCC), situés au Kirchberg et à Esch-sur-Alzette, ont enregistré au total 11.508 passages depuis leur ouverture, dont 586 passages pour la semaine du 29 mars au 4 avril, soit un nombre inférieur à la semaine précédente (661).

Taux de positivité et taux d'incidence

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif (RT eff) a diminué à 0,88 par rapport à 1,12 la semaine précédente, ainsi que le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, Large Scale Testing, contact tracing), qui s'est situé à 1,93% contre 2,51% la semaine d'avant (moyenne sur la semaine). Notons que le taux de positivité pour les tests effectués sur ordonnance, donc pour les personnes présentant des symptômes, a diminué de 5,67% à 4,02%.

Le taux d'incidence est de 247 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours. Pour la semaine du 22 mars, le taux d'incidence s'élevait à 269 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours. Par rapport à la semaine précédente, le taux d'incidence diminue dans toutes les tranches d'âge à l'exception des 30-44 ans (+6%). La plus grande diminution est enregistrée dans la tranche d'âge des 75 ans ou plus (-42%) suivie des 0-14 ans (-18%) et des 60-74 ans (-16%).

Désormais la catégorie des 60-74 ans et la catégorie des 75 ans ou plus ont les taux d'incidence les plus bas avec respectivement 149 et 155 cas pour 100.000 habitants. La tranche d'âge des 15-29 ans a le taux d'incidence le plus élevé avec 317 cas pour 100.000 habitants.

Quarantaines et isolements

Pour la semaine du 29 mars au 4 avril, 3.466 personnes se trouvaient en isolement (+9%) et 4.732 en quarantaine (-13% par rapport à la semaine précédente).

Contaminations

Pour les 1.544 nouveaux cas, le cercle familial reste le contexte de transmission des infections à la COVID-19 le plus fréquent avec 34,5%, suivi par l'éducation (4,5%) et le travail (4,0%). Le taux des contaminations dont la source n'est pas clairement attribuable augmente à 47,9%.

Vaccinations: point de situation

Pour la semaine du 29 mars au 4 avril, 19.333 doses ont été administrées au total. 15.240 personnes ont reçu une 1re dose et 4.093 une 2e portant le nombre total de vaccins administrés en date du 6 avril à 108.940 (1re et 2e dose).

Le planning des allocations en doses auxquelles le Luxembourg a théoriquement droit selon le pro rata de 0,14% de la population luxembourgeoise tel que prévu dans les contrats déjà conclus par la Commission européenne avec les différents fabricants, ainsi que les allocations déjà livrées au Grand-Duché à ce jour et attendues jusque fin avril 2021 peut être consulté dans le rapport hebdomadaire en annexe.

Selon les informations disponibles à ce jour, le Luxembourg disposera donc prévisiblement d'un nombre de vaccins suffisant pour vacciner 128.447 personnes jusque fin avril 2021. Rappelons toutefois, que les allocations sont susceptibles d'être ajustées de semaine en semaine selon les capacités de production des fabricants et des livraisons.

L'évolution des variants

Pour la semaine du 22 au 28 mars, la couverture du séquençage de la population était de 32,4%, donc nettement supérieure au taux optimal de 10% recommandé par ECDC pour disposer d'un échantillonnage représentatif.

Concernant l'échantillonnage représentatif de 548 échantillons réalisé pour la semaine 12/2021, on constate la répartition suivante:

  • le variant britannique UK (B.1.1.7) représente 74,1% des cas,
  • le variant sud-africain SA (B.1.351) représente 18,1% des cas.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2 

Selon le dernier rapport CORONASTEP établi par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology), le niveau de contamination des 13 stations d'épuration échantillonnées étudiées au cours de la semaine du 29 mars au 4 avril indique une prévalence toujours forte du coronavirus dans les eaux usées au niveau national. Une tendance à la hausse a été observée tout au long de la semaine, mais les niveaux de contamination restent toutefois dans le même ordre de grandeur que les trois dernières semaines. Les analyses des prochaines semaines devront confirmer ce résultat.

L'ensemble des rapports CORONASTEP sont disponibles sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.

 

Communiqué par: ministère de la Santé / Laboratoire national de santé (LNS) / Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

Dernière modification le