COVID-19: Rétrospective de la semaine du 8 au 14 novembre

Pour la semaine du 8 au 14 novembre, le nombre de personnes testées positives à la COVID-19 a augmenté de 1.211 à 1.444 (+19%).

Parmi les 1.444 nouvelles infections, le taux d'incidence des nouvelles personnes testées positives non-vaccinées est de 356,49 pour 100.000 habitants et de 157,23 pour 100.000 habitants pour celles qui avaient un schéma vaccinal complet.

A noter que les personnes non vaccinées ont plus de 2 fois plus de risque d'être infectées que les personnes avec un schéma vaccinal complet.

Parmi les hospitalisations, 17 patients sur 31 hospitalisés en soins normaux n'étaient pas vaccinés (14 avaient un schéma vaccinal complet), alors que 8 patients sur 14 en soins intensifs n'étaient pas vaccinés.

Le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 8 au 14 novembre a augmenté de 17.316 à 18.904.

23 personnes ont déclaré un test antigénique rapide (TAR) positif pour la semaine de référence, contre 26 pour la semaine d'avant, portant le nombre de résultats positifs suite à un TAR effectué par un professionnel de santé à un total de 441. Depuis l'introduction des auto-tests, 804 résultats positifs ont été déclarés (aucun cas pour la semaine du 8 au 14 novembre). Rappelons que les tests antigéniques rapides positifs ne sont pas pris en compte dans le calcul du taux de positivité.

En date du 14 novembre, le nombre d'infections actives a augmenté à 2.608 par rapport à 2.285 au 7 novembre et le nombre de personnes guéries est passé à 81.270 (par rapport à 80.157). La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives à la COVID-19 a légèrement diminué de 36,1 à 35,4 ans.

Pour la semaine du 8 au 14 novembre, 8 nouveaux décès en lien avec la COVID-19 sont à déplorer. L'âge moyen des personnes décédées est de 79 ans.

Dans les hôpitaux, 31 nouvelles admissions de patients COVID-19 positif confirmés ont eu lieu dans l'unité des soins normaux, contre 29 la semaine précédente. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés a augmenté de 13 à 14. La moyenne d'âge des patients hospitalisés est passée de 57 à 58 ans.

Taux de positivité et taux d'incidence

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif (RT eff) a diminué avec 1,01 par rapport à 1,11 la semaine précédente, alors que le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, contact tracing) est passé de 6,99% à 7,64%.

Le taux d'incidence a augmenté à 228 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 191 cas pour 100.000 habitants pour la semaine précédente.

Par rapport à la semaine précédente, le taux d'incidence a augmenté dans toutes les tranches d'âge sauf chez les 75 ans ou plus. La plus grande augmentation est enregistrée chez les 30-44 ans (+32%) suivi des 45-59 ans (+23%) et des 15-29 ans (+21%). Le taux d'incidence le plus élevé est enregistré chez les 0-14 ans avec 339 cas pour 100.000 habitants. Le taux d'incidence le plus bas est enregistré dans la tranche d'âge des 75 ans ou plus.

Quarantaines, isolements et contaminations

Pour des raisons techniques, les données sur le nombre de contacts, le nombre de contacts mis en quarantaine, le nombre de personnes mises en isolement ainsi que les sources de contamination n’ont pas pu être disponibles à temps pour la publication de ce rapport hebdomadaire.

Vaccinations: point de situation

Pour la semaine du 8 au 14 novembre, 13.387 doses ont été administrées au total. 3.396 personnes ont reçu une 1re dose, 2.491 une 2e et 7.500 personnes ont reçu une dose complémentaire par rapport à un schéma complet, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 17 novembre à 864.030.

422.453 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 76,4% par rapport à la population vaccinable (donc la population 12+).

Dose de vaccination complémentaire ("booster")

Toute personne éligible pour une dose de vaccination complémentaire (dose "booster") par rapport à sa vaccination initiale recevra au plus tard une semaine après l'écoulement du délai de 6 mois (en cas de vaccination initiale avec AstraZeneca, Moderna ou BioNTech/Pfizer) respectivement d’un mois (en cas de vaccination avec Janssen) une invitation à se faire vacciner.

Les personnes concernées recevront une invitation de la part du gouvernement luxembourgeois par courrier postal pour se faire vacciner avec indication détaillée de la démarche pour prendre rendez-vous dans un des 3 centres de vaccination ou auprès de leur médecin.

L'évolution des variants

Les données relatives au séquençage des variants sont publiées tous les vendredis sur le site du Laboratoire national de Santé LNS https://lns.lu/en/departement/department-of-microbiology/revilux/.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2 

Le niveau de contamination des 13 stations d'épuration échantillonnées étudiées par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology) au cours de la semaine du 8 au 14 novembre a montré une prévalence toujours élevée du coronavirus dans les eaux usées au niveau national. Les résultats de cette semaine montrent une légère augmentation du flux du SARS-CoV-2, avec un retour à un niveau similaire à celui observé il y a quinze jours. La tendance générale sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, est clairement à la hausse. Cependant, cette augmentation est plutôt lente et progressive par rapport aux vagues précédentes. Une tendance générale à la hausse est également observée au niveau régional pour la plupart des stations d'épuration analysées, sans disparités régionales.

L'ensemble des rapports CORONASTEP est disponible sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.

Communiqué par le ministère de la Santé, le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, le Laboratoire national de santé (LNS) et le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

Dernière modification le