COVID-19: Rétrospective de la semaine du 3 au 9 janvier 2022

Pour la semaine du 3 au 9 janvier, le nombre de personnes testées positives à la COVID-19 a fortement augmenté de 5.643 à 10.680 (+89%).

Parmi les 10.680 infections détectées cette semaine, le taux d'incidence est de 1.990,26 pour 100.000 personnes non-vaccinées et de 1.544,11 pour 100.000 personnes avec un schéma vaccinal complet.

Parmi les hospitalisations, 27 patients sur 49 hospitalisés en soins normaux n'étaient pas vaccinés (22 patients avaient un schéma vaccinal complet), alors que 13 patients sur 20 en soins intensifs n'étaient pas vaccinés.

Le nombre de tests PCR effectués au cours de la semaine du 3 au 9 janvier a augmenté de 23.014 à 36.198.

1510 personnes ont déclaré un test antigénique rapide (TAR) positif pour la semaine de référence, contre 151 pour la semaine d'avant, portant le nombre de résultats positifs suite à un TAR effectué par un professionnel de santé à un total de 1.055. Depuis l'introduction des auto-tests, 804 résultats positifs ont été déclarés (aucun cas pour la semaine du 3 au 9 janvier). Rappelons que les tests antigéniques rapides positifs ne sont pas pris en compte dans le calcul du taux de positivité.

En date du 9 janvier, le nombre d'infections actives a augmenté à 16.343 par rapport à 8.451 au 2 janvier et le nombre de personnes guéries est passé à 98.767 (par rapport à 95.991). La moyenne d'âge des personnes diagnostiquées positives à la COVID-19 est de 31,3 ans.

Pour la semaine du 3 au 9 janvier, 12 nouveaux décès en lien avec la COVID-19 sont à déplorer. L'âge moyen des personnes décédées est de 77 ans.

Dans les hôpitaux, 49 nouvelles admissions de patients COVID-19 positif confirmés ont eu lieu dans l'unité des soins normaux. Dans les soins intensifs, le nombre de lits occupés est resté stable à 20. La moyenne d'âge des patients hospitalisés a augmenté de 56 à 57 ans. 

Taux de positivité et taux d'incidence

Pour la période de référence, le taux de reproduction effectif (RT eff) a augmenté à 1,48 (1,30 la semaine précédente), et le taux de positivité sur tous les tests effectués (ordonnances, contact tracing) est passé de 24,52% à 29,50%.

Le taux d'incidence a augmenté à 1.682 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 889 cas pour 100.000 habitants pour la semaine précédente.

Par rapport à la semaine précédente, le taux d'incidence a augmenté substantiellement dans toutes les tranches d'âge. Mise à part les 75+ ans qui enregistrent une augmentation de 48%, le taux d'incidence a enregistré une augmentation de plus de 81% dans les autres tranches d'âge. La plus grande augmentation est enregistrée chez les 0-14 ans (+195%) suivi des 15-29 ans (+103%). Le taux d'incidence le plus bas est enregistré dans la tranche d'âge des 75 ans ou plus (380 cas pour 100.000 habitants).

Quarantaines et isolements

Pendant la semaine du 3 au 9 janvier, 14.511 personnes se trouvaient en isolement (+79%) et 3.605 en quarantaine (+42%).

Contaminations

Avec l'augmentation du nombre de cas, il est difficile d'appeler tous les cas de la semaine et donc de déterminer la source probable de contamination.

Le cercle familial semble rester la source la plus fréquente (28,6%), suivi par les voyages à l'étranger (11,8%) et les loisirs (4,9%). Le pourcentage des sources indéterminées augmente (50,8%). 

Situations particulières en milieu scolaire

L'importante hausse des cas d'élèves testés positifs à la COVID-19 (voir rapport hebdomadaire) est directement liée à l'évolution de la propagation du virus dans la population globale et reflète la hausse du nombre de cas positifs dans le pays entier.

Pour la première semaine de reprise après les vacances scolaires de Noël, on note une large répartition des cas positifs d'élèves au niveau national: toutes les régions du pays et la majorité des écoles sont concernées. Les chaines d'infection proprement dites restent cependant limitées, témoignant de l'efficacité du dispositif de testing renforcé (journalier) mis en place dès l'apparition d'un premier cas positif dans une classe.

L'évolution de la situation à l'école continue d'être suivie avec la plus grande vigilance. La propagation rapide du COVID-19 constitue surtout un défi organisationnel pour les communautés scolaires.

Vaccinations: point de situation

Pour la semaine du 3 au 9 janvier, 42.005 doses ont été administrées au total. 3.924 personnes ont reçu une 1re dose, 4.755 une 2e et 33.326 personnes ont reçu une dose complémentaire par rapport à un schéma complet, portant le nombre total de vaccins administrés en date du 11 janvier à 1.131.877.

450.399 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 81,4% par rapport à la population vaccinable (donc la population 12+).

Adaptation de la loi COVID

Suite au vote du 11 janvier 2022 du projet de loi n°7943, la loi modifiée du 17 juillet 2020 sur les mesures de lutte contre la pandémie COVID-19 a été adaptée sur les points suivants:

Durée d'isolement réduite pour certains groupes de personnes

La durée en cas d'isolement est de 10 jours. Elle peut prendre fin avant l'écoulement des 10 jours, pour les personnes suivantes:

  • celles disposant d'un schéma vaccinal complet dont la date d'établissement remonte à moins de 180 jours (6 mois), ou
  • celles étant rétablies d'une infection à la Covid-19 depuis moins de 180 jours (6 mois) depuis le test PCR positif, ou
  • celles ayant reçu une vaccination de rappel,

et si celles-ci réalisent, au plus tôt le 5e et le 6e jour de l'isolement, des tests antigéniques rapides SARS-CoV-2 dont les résultats sont négatifs.

En cas de résultats négatifs, l'isolement prend fin le 6e jour.

Cette réduction se justifie par le fait que ces personnes ont une charge virale moindre et surtout une durée de contagiosité plus courte.

Ce changement s'applique également aux personnes mises en isolement avant le vote du 11 janvier 2022. Ces personnes verront donc leur durée d'isolement réduite de 10 à 6 jours, même si le certificat qu'elles ont reçu la semaine passée, aujourd'hui ou qu'elles recevront demain par courrier postal ne le spécifie pas. Les personnes concernées n'ont pas besoin d'appeler la hotline pour se faire délivrer un nouveau certificat.

Durée de validité des certificats de vaccination

En accord avec la Commission européenne, la durée de validité générale des certificats de vaccination est fixée à 270 jours (9 mois) à compter de la date à partir de laquelle le schéma vaccinal est considéré comme complet. Pour l'instant, la durée de validité des certificats de vaccination établis suite à la vaccination de rappel, n'est pas déterminée.

Régime CovidCheck 2G+

Les personnes suivantes sont désormais dispensées de l'obligation de test sous le régime CovidCheck 2G+:

  • celles disposant d'un schéma vaccinal complet de moins de 180 jours; ou
  • celles ayant reçu une vaccination de rappel; ou
  • celles qui disposent d'un certificat de rétablissement.

"Pop Up" Vaccination: Lëtzebuerg léisst sech impfen

Pour renforcer la couverture vaccinale, le gouvernement a décidé de faciliter l'accès à la vaccination en déployant des spots de vaccination temporaires ("Pop Up" Vaccination) et des équipes mobiles seront présentes dans les endroits de passage (zones piétonnes, galeries marchandes, événements organisés par certaines communes).

La liste de tous les spots de vaccinations est actualisée de façon continue et peut être consultée sur la page covidvaccination.lu

L'évolution des variants

Les données relatives au séquençage des variants sont publiées tous les vendredis sur le site du Laboratoire national de Santé LNS https://lns.lu/en/departement/department-of-microbiology/revilux/.

Surveillance des eaux usées au Luxembourg dans le cadre du SARS-CoV-2

Selon le dernier rapport CORONASTEP établi par le LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology), le niveau de contamination des 13 stations d'épuration analysées au cours de la première semaine de 2022 montre une prévalence toujours très élevée du SARS-CoV-2 dans les eaux usées au niveau national. Les résultats de cette semaine montrent des flux du SARS-CoV-2 équivalent à ceux de fin décembre 2021, avec une tendance à la hausse toujours confirmée. Une tendance similaire est également observée au niveau régional pour la plupart des stations d'épuration analysées, sans disparités régionales. L'ensemble des rapports CORONASTEP sont disponibles sur le site du LIST: https://www.list.lu/en/covid-19/coronastep/.

Communiqué par le ministère de la Santé, le ministère de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, le Laboratoire national de santé (LNS) et le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) 

Dernière modification le