Comprendre le nombre croissant d'admissions à l'hôpital chez les patients vaccinés

La campagne de vaccination a permis la réduction des infections à la COVID-19 et surtout de prévenir des formes graves (hospitalisation et décès) de la maladie. Or, les dernières données au Luxembourg mettent en évidence que les admissions à l'hôpital en lien avec la COVID-19 concernent presque autant de personnes vaccinées que non vaccinées. Afin d'écarter toute analyse erronée de cette situation, il est important de ne pas se baser sur les valeurs absolues, car tout est question de proportion et de profil de population. 

Presque autant d'admissions à l'hôpital chez les vaccinés... car beaucoup plus de personnes vaccinées

Plus la couverture vaccinale d'une population augmente, plus la part de personnes vaccinées hospitalisées est susceptible d'augmenter. Et ce constat est lié au fait que le taux d'efficacité des vaccins actuellement utilisés pour lutter contre la COVID-19 varie entre 60 et 95 %, et donc que certaines personnes sont tout de même infectées et peuvent être hospitalisées. Cela signifie aussi que si toute la population était vaccinée, 100 % des personnes admises à l'hôpital pour cause d'infection à la COVID-19 seraient vaccinées.

Au Luxembourg, la couverture vaccinale (c'est-à-dire la part de personnes présentant un schéma vaccinal complet) pour l'ensemble des résident·es éligibles à la vaccination contre la COVID-19 (12 ans et plus) est de 77,4 % (données du 26 novembre 2021). Ainsi, la part de personnes ayant un schéma vaccinal complet étant bien plus grande que celle des non-vaccinées, il n'est donc pas surprenant que les premiers soient presque aussi nombreux que les autres dans les services hospitaliers, et ce, malgré la vaccination (Graphique 1).

Graphique 1 – Schématisation de la part des admissions en hospitalisation chez les personnes vaccinées et non vaccinées
Source: Direction de la santé

Un autre élément à prendre en compte: l'âge

Tout d'abord, la couverture vaccinale chez les résident·es luxembourgeois·es varie en fonction de la tranche d'âge (Graphique 2) et la part la plus importante des personnes vaccinées se trouve chez les plus âgés. En effet, chez les 40 ans et plus, au moins 8 personnes sur 10 présentent un schéma vaccinal complet. Cette part est moindre chez les moins de 40 ans et notamment chez les jeunes dans leur vingtaine. 

Couverture vaccinale par tranche d'âge chez les résident·es luxembourgeois·es (25/11/21)
Source: Direction de la santé

Ensuite, entre le 1er octobre et le 24 novembre 2021, les admissions en soins normaux et en soins intensifs dans les hôpitaux du Luxembourg concernent surtout les personnes non vaccinées à partir de 30 ans (voir tableau). Les personnes vaccinées, infectées par la COVID-19 et hospitalisées sont bien plus âgées et présentent souvent d'autres pathologies. Il s'agit donc de personnes dont le système immunitaire est quelque peu compromis compte tenu de leur âge et/ou d'une maladie sous-jacente.

Répartition des patients admis à l'hôpital par tranche d'âge et selon le statut vaccinal, du 1er octobre au 24 novembre 2021

 

Soins normaux

Soins intensifs*

 

Schéma vaccinal complet

Non vaccinés

Schéma vaccinal complet

Non vaccinés

0-11 ans

NA

4

NA

0

12-30 ans

1

5

0

1

31-45 ans

3

26

0

4

46-60 ans

12

25

4

7

61-75 ans

22

15

10

11

76 ans et plus

24

18

3

2

Total

62

93

17

25

* Une admission est classée en "Soins intensifs" lorsque la personne a passé au moins un jour dans ce service au cours de son hospitalisation.
Source: Inspection générale de la sécurité sociale

Enfin, il ne fait aucun doute que la vaccination protège efficacement un grand nombre d'individus contre le virus de la COVID-19 et ses variants* aujourd'hui présents au Luxembourg. Elle permet aussi de préserver le bon fonctionnement de l'hôpital.

*À la mi-novembre 2021, les séquençages des tests PCR positifs détectés au Luxembourg ont tous montré la présence du variant Delta.

Baisse de l'immunité vaccinale: les précautions à prendre

Si aujourd'hui, la majorité des admissions dans les hôpitaux du Luxembourg concerne les non-vaccinées, les personnes ayant un schéma vaccinal complet et dont la dernière dose remonte à plus de 6 mois ont, elles aussi, davantage de risque de développer une forme grave de la maladie. Le sujet de la 3e dose fera l'objet de notre prochain article.

Il importe, en outre, de maintenir les gestes barrières (port du masque, lavage régulier des mains, distanciation sociale). D'autant plus que, depuis quelques semaines, le nombre de contaminations à la COVID-19 croît rapidement et le virus circule, y compris parmi les personnes ayant un schéma vaccinal complet. 

Dernière modification le