Le coronavirus

La COVID-19 est une maladie provoquée par le virus SARS-COV-2. Les coronavirus (CoV) forment une grande famille de virus qui provoquent des manifestations allant du simple rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Ce nouveau virus et cette maladie étaient inconnus avant l'apparition de la flambée à Wuhan (Chine) en décembre 2019.

L'infection COVID-19 reste bénigne dans 80% des cas. Les personnes dites vulnérables, sont néanmoins plus à risque de développer des symptômes sévères. Pour retarder la propagation parmi la population générale, il est donc indispensable de respecter les gestes barrières. Aucun traitement n'existe à ce jour.

FAQ

Qu'est-ce qu'une pandémie?

Il n'existe pas de définition universellement applicable. On peut néanmoins dire qu'une pandémie désigne la propagation accrue et durable d'une maladie infectieuse humaine hors du commun qui affecte rapidement toutes les parties du monde et qui touche une grande partie de la population globale.

Le 11 mars, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété que l'épidémie COVID-19 constitue une pandémie globale.

Comment éviter la contamination aux fake news?

Depuis le début de la crise, le coronavirus a été escorté par un autre fléau aux effets parfois mortels: les fake news sur les réseaux sociaux. Ainsi, au mois de mars, plusieurs centaines de personnes sont décédées en Iran après avoir ingurgité du méthanol, croyant qu'elles pouvaient se protéger contre la COVID-19. La consommation de cendres volcaniques, de la cocaïne ou de l'eau de javel sont d'autres exemples de fausses recommandations qui mettent en péril ceux qui y croient.

Pour faire la part des choses, ne faites confiance qu'aux sources d'informations établies et ne prenez pas de médicaments sans avoir consulté votre médecin.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter ces sites:

Je suis rétabli de la COVID-19, suis-je immunisé?

Cette question est à l'étude, mais il n'existe jusqu'ici pas de preuve que les personnes remises du nouveau coronavirus soient immunisées et protégées contre une seconde infection. C'est la raison pour laquelle l'Organisation mondiale de la santé estime que la délivrance de "passeports immunitaires" pour les personnes qui ont des anticorps risque de donner un faux sentiment de sécurité et ainsi de favoriser la propagation de la pandémie.

Lorsque vous êtes remis de la maladie, veillez à appliquer les gestes barrière et continuez à vous protéger - vous et les autres.

Dernière modification le