Gestes barrière

Tant qu'il n'y a pas de traitement efficace ou de vaccin, il faut apprendre à vivre avec le virus. Pour retarder la propagation parmi la population générale et pour protéger les populations vulnérables, il est important de prendre un certain nombre de précautions, les gestes barrière, complémentaires au port du masque.

Le plus important est que vous vous laviez régulièrement et correctement les mains.

Si vous toussez ou éternuez, faites-le dans le pli du coude ou un mouchoir en papier et jetez le dans une poubelle munie d'un couvercle.

Evitez de serrer des mains ou de faire la bise.

Minimisez surtout les contacts proches avec les personnes malades en gardant une distance d'au moins 2 mètres.

Evitez autant que possible de toucher votre visage avec vos mains.

Pensez à limiter encore vos déplacements au nécessaire.

Port du masque et distanciation physique

Le port du masque est à considérer comme un geste barrière additionnel qui protège vous-même et votre entourage. 

Le port du masque est obligatoire:

  • en toutes circonstances pour les activités ouvertes à un public qui circule et qui se déroulent en lieu fermé (p.ex. dans les administrations ouvertes au public, les magasins et supermarchés), ainsi que dans les transports publics.
  • pour tout rassemblement de personnes qui met en présence plus de quatre personnes, dans un lieu fermé ou en plein air.

Outre au port du masque, la distanciation physique de deux mètres minimum est obligatoire pour tour rassemblement à partir de quatre et jusqu'à dix personnes incluses. Cette obligation ne s'applique pas aux personnes qui font partie d'un même ménage ou qui cohabitent.

 Outre à l'obligation du port du masque et de la distanciation physique de deux mètres minimum, l'assignation de places assises est obligatoire pour les rassemblements au-delà de dix personnes et jusqu'à cent personnes.

Ne sont pas soumises à l'obligation du port du masque et de distanciation physique:

  • les enfants de moins de 6 ans;
  • les personnes en situation d'handicap ou les personnes présentant une pathologie munies d'un certificat médical;
  • les acteurs cultuels et les orateurs dans l'exercice de leurs activités professionnelles;
  • les acteurs de théâtre et de film, les musiciens, les danseurs dès lors qu'ils exercent leur activité artistique professionnelle;
  • les personnes qui pratiquent un sport.

L'obligation de distanciation physique ne s'applique pas non plus aux marchés à l'extérieur et aux usagers des transports publics.

L'obligation de se voir assigner des places assises ne s'applique pas, quant à elle, dans le cadre de la liberté de manifester, ni aux funérailles, ni aux marchés, ni aux musées et centres d'art, ni dans le cadre des activités sportives. 

FAQ

Quand porter un masque?

Il est obligatoire de se couvrir le nez et la bouche par un masque, un foulard ou un bandana dans les transports publics et pour les activités qui accueillent un public (commerces, guichets, centre de recyclage, musées, bibliothèques ou marchés).

Le port de masque est également obligatoire pour des rassemblements de plus de 4 personnes à l'intérieur et à l'extérieur, sauf si ces personnes font partie d'un même ménage ou cohabitent.

Dans certains secteurs, il est même possible que ces dispositions soient plus contraignantes.

Le non-respect du port d'un masque et/ou de la distanciation entre les places assises constitue une infraction punissable d'une amende

Qui n'a pas besoin de porter le masque?

Les enfants de moins de 6 ans ne sont pas obligés de porter le masque. Aucun enfant n'a besoin de porter le masque lorsqu'il participe à des activités d'éducation formelle ou non-formelle.

Les personnes à besoins spécifiques, qui, en raison de leur handicap, ne peuvent porter un masque, ne tombent pas sous cette obligation à condition qu'elles mettent d'autres mesures sanitaires en place pour éviter la propagation du virus. Un certificat médical attestera l'impossibilité de porter le masque.

Les chauffeurs des transports publics n'ont pas besoin de porter le masque lorsque la distance entre eux et les usagers est d'au moins deux mètres ou qu'ils sont séparés par un panneau.

Lorsqu'une activité n'est pas réalisable à cause du masque (p.ex. des soins du visage), d'autres mesures sanitaires doivent être mises en place pour éviter une contagion. Ainsi, le professionnel pourra porter une visière en combinaison avec le masque ou porter un masque FFP2 lorsqu'il s'occupe du client.

Les acteurs cultuels, culturels et sportifs sont aussi exemptés du port du masque pendant l'exercice de leurs activités.

Les visières en plastique, peuvent-elles remplacer les masques?

Non, les visières en plastique servent à protéger les yeux, mais pas le nez ou la bouche. Une visière ne peut donc servir à elle seule comme protection efficace contre le coronavirus.

Comment manipuler les masques?

Les masques jetables  ne peuvent pas être lavés et doivent être jetés dans une poubelle au bout de 8 heures d'utilisation au maximum. Sur les boîtes, la date de production et de péremption sont imprimées selon le format international: année/mois/jour.

En revanche, les masques artisanaux en tissu, les foulards ou bandanas peuvent être utilisés plusieurs fois, sous condition d'être lavés à 60 degrés tous les jours après utilisation.

Pour en savoir plus sur la manipulation correcte des masques, n'hésitez pas à consulter nos recommandations. Car le port du masque n'est qu'un moyen complémentaire aux gestes barrière qui, même s'il permet de réduire la dissémination des gouttelettes porteuses du virus, peut aussi présenter un risque supplémentaire d'infection lorsqu'il n'est pas correctement manipulé.

La barbe est-elle compatible avec le port du masque?

En tout état de cause, le masque doit être bien ajusté sur le visage, sinon son efficacité n'est pas garantie. La barbe doit être propre et attachée comme des cheveux si elle est longue. Cela vaut pour les masques chirurgicaux ou artisanaux (en tissu).

Par contre, pour garantir l'étanchéité du masque FFP2 - utilisé par les professionnels de santé - la barbe ne doit pas dépasser les contours du masque.

Les gants sont-ils utiles pour se protéger efficacement du coronavirus?

Dans les activités de la vie quotidienne, se laver les mains régulièrement protège mieux contre le coronavirus que le port de gants. En effet, les gants ne limitent pas la transmission du virus de surface à surface. Ainsi, si vous touchez des surfaces ou des objets contaminés par le coronavirus avec vos mains gantées, le virus va contaminer vos gants et contaminer ensuite les surfaces et vos objets personnels (clés, téléphone, sac ou portefeuille, etc.) lorsque vous les manipulez.

La solution hydro-alcoolique ne permet pas de désinfecter les gants efficacement. En outre, le risque de transfert du virus sur vos mains lorsque vous enlevez vos gants n'est pas négligeable.

En somme, le port de gants comporte de nombreux désavantages:

  • Il donne un faux sentiment de sécurité et réduit la vigilance nécessaire aux gestes barrières, qui reste essentielle.
  • Il risque d'augmenter la contamination par le coronavirus.
  • Il y a un impact négatif sur l'environnement, la majorité des gants à usage unique n'étant ni recyclable ni biodégradable.

Dans quelles circonstances est-il utile de porter des gants?

Le port de gants à usage unique est réservé aux professionnels travaillant dans le secteur de la santé, lorsqu'ils prodiguent des soins qui nécessitent le contact physique, peau à peau, avec des personnes potentiellement infectées (au coronavirus ou à d'autres agents infectieux). Le port de gants dans le secteur des soins est indissociable d'une hygiène des mains régulière et correcte.En dehors du contexte des soins de santé à une personne atteinte d'une maladie infectieuse, l'usage des gants n'est pas recommandé. Les gants à usage unique ne sont pas destinés aux activités de la vie quotidienne.

Dernière modification le