Isolement, quarantaine et traitement

Au Luxembourg, on distingue entre les mesures d'isolement, de quarantaine et d'auto-surveillance.

Isolement

L'isolement s'applique aux personnes qui ont une infection confirmée à la COVID-19. Elles doivent s'isoler à domicile et les personnes vivant sous le même toit ainsi que les relations intimes doivent se mettre en quarantaine pour une période de 7 jours. Cette mesure vise à éviter que la personne infectée, qui est contagieuse, transmette l'infection à son entourage.

L'isolement est prescrit par le médecin pour une durée minimale de 10 jours après le début des symptômes. Pendant cette période de confinement à domicile, tout contact doit être évité avec d'autres personnes et un masque chirurgical doit être porté chaque fois qu'elle se trouve en présence d'autres personnes. Le non-respect d'une mesure d'isolement est puni d'une amende de 25 à 500 euros.

Quarantaine

La quarantaine s'applique aux personnes qui ont eu des contacts à haut risque avec une personne dont l'infection est confirmée c.-à-d. un contact face-à-face pendant plus de 15 minutes ou un contact physique non protégé.

Ces personnes doivent rester chez elles pendant 7 jours à compter du dernier contact avec la personne infectée. L'Inspection sanitaire leur fournira un certificat d'arrêt de travail au besoin. Pendant cette période, tout contact non-protégé doit être évité avec d'autres personnes.

A partir du 6e jour, elles seront priées, après avoir reçu l'ordonnance, de se faire tester pour la COVID-19 dans un laboratoire de leur choix, si le test est négatif, la quarantaine est terminée d'office.

Pendant les 7 jours qui suivent la quarantaine, elles doivent effectuer une auto-surveillance et porter un masque lorsqu'elles sont en contact avec d'autres personnes. Si des symptômes apparaissent, elles doivent immédiatement se soumettre à un nouveau test et passer en isolement et le non-respect est puni d'une amende de 25 à 500 euros.

Auto-surveillance

L'auto-surveillance dure 14 jours et s'applique à des personnes qui ont eu un contact à faible risque de contamination avec une personne dont l'infection est confirmée. Elle a pour but de détecter les symptômes de l'infection dès leur apparition.

La personne sous auto-surveillance mesure sa température deux fois par jour, afin d'assurer qu'elle n'a pas de problèmes respiratoires ni de toux, et peut poursuivre ses activités normales.

Traitement

Un traitement spécifique n'existe pas à ce jour, bien que les recherches soient en cours. Le traitement est donc essentiellement symptomatique, c'est-à-dire qu'il s'apparente à celui appliqué pour soigner une toux, pour remédier à des problèmes respiratoires ou pour faire baisser la température. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne prendre aucun médicament, y compris les antibiotiques, en automédication pour prévenir ou guérir la COVID-19.

Dernière modification le