Types de tests

Dans le contexte de la pandémie de coronavirus, il existe de nombreuses possibilités de tests pour détecter une éventuelle infection par le virus. Au Luxembourg, les tests actuellement utilisés sont les suivants:

  • Test PCR
  • Test antigénique (test rapide et autotest)
  • Test sérologique (détection d'anticorps)

Test PCR

Le sigle PCR est une abréviation de l'anglais Polymerase Chain Reaction ou réaction en chaîne par polymérase. Il s'agit d'une technique développée en 1983 par Kary Mullis, utilisée dans les diagnostics médicaux pour dépister notamment diverses maladies infectieuses.

Le test PCR est probablement le test le plus connu et le plus répandu depuis le début de la pandémie pour le dépistage des infections par le coronavirus SARS-CoV-2. Il est considéré comme la référence parmi les tests Corona et constitue donc la méthode la plus fiable pour détecter une éventuelle infection chez les personnes symptomatiques ou asymptomatiques.

Comment fonctionne-t-il?

Le test PCR peut être utilisé pour amplifier des séquences spécifiques d'ADN ou d'ARN en dehors de l'organisme vivant. Le matériel génétique du virus est multiplié (amplifié), ce qui permet de détecter le virus, même en présence d'une faible charge virale.

Les composants suivants sont nécessaires pour effectuer un test PCR:

  • du matériel à examiner (p. ex. des échantillons de tissus)
  • certains réactifs [nucléotides (éléments constitutifs de l'ADN et de l'ARN)] et équipements de laboratoire
  • un système de détection pour l'échantillon PCR

Le prélèvement se fait généralement par le nez ou la gorge. Cela permet de prélever du matériel génétique (ARN) du virus SARS-CoV-2. En laboratoire, le matériel génétique est amplifié en plusieurs cycles. Ensuite, on utilise des molécules dites fluorescentes, qui se fixent sur le matériel génétique. De cette manière, il est possible de déterminer si les séquences génétiques recherchées du virus sont présentes ou non. Cela permet en outre de déterminer la charge virale, c'est-à-dire la concentration de matériel génétique viral.

Valeur Ct

La valeur Ct est un terme souvent utilisé en rapport avec les tests PCR. Cette valeur Ct, qui signifie Cycle Threshold (seuil de cycle), indique la concentration de la charge virale dans un échantillon spécifique. Il s'agit du nombre de cycles qu'une réaction PCR en temps réel a effectués avant que la fluorescence, c'est-à-dire la détection du virus, soit mesurable. Une valeur Ct élevée indique une faible charge virale dans l'échantillon. Cependant, elle ne renseigne pas nécessairement sur le degré d'infectiosité de la personne concernée.

Pour l'évaluation du test PCR, il faut recueillir un large éventail d'informations, telles que:

  • la progression de la maladie
  • l'apparition et la nature des symptômes
  • les contacts possibles avec des personnes infectées
  • les éventuels séjours dans des zones à risque
  • les potentielles mutations du virus.

Pour de plus amples informations scientifiques sur les tests PCR, veuillez consulter la page suivante (en anglais): https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33595397/

Quand et par qui le test PCR doit-il être effectué?

Il convient d'effectuer un test PCR dans les cas suivants:

  • lorsque vous présentez des symptômes pouvant évoquer une infection à la COVID-19
  • lorsque vous avez été en contact avec une personne positive à la COVID-19
  • lorsque vous avez été contacté(e) dans le cadre du Contact Tracing ou du Large Scale Testing

Le test PCR est effectué par du personnel qualifié des établissements prévus à cet effet. Il s'agit, par exemple, des différents laboratoires qualifiés ou des hôpitaux. Le Laboratoire national de santé (LNS) a également la possibilité de séquencer des échantillons pour déterminer les types de coronavirus (mutations).

L'analyse des tests PCR prend généralement entre 24 et 48 heures. Toutefois, ce délai peut varier en fonction de la capacité du laboratoire et du nombre de tests réalisés quotidiennement. 

Test salivaire

Ce type de test est un test PCR, il fonctionne donc sur le même principe que les tests par prélèvement nasal, à la différence qu'il est réalisé à partir d'un échantillon de salive. Une fois l'échantillon prélevé, il est analysé selon la procédure du test PCR. 

Quand et par qui le test salivaire est-il effectué?

La réalisation de ce test est réservée aux professionnels de la santé ou au personnel spécialement formé. 

Test antigénique

Test antigénique rapide par prélèvement nasal ou de la gorge

Ces tests rapides sont disponibles au Luxembourg depuis novembre 2020. La sensibilité de ces tests est un peu plus faible que celle des tests PCR, car cette procédure n'implique pas l'amplification du matériel génétique, mais plutôt l'identification directe des protéines virales. Selon le test et le groupe de patients, elle se situe entre 70 et 90%. Ces tests sont principalement utilisés pour identifier les personnes hautement infectieuses.

Par rapport au test PCR, le test antigénique rapide présente l'avantage de fournir un résultat dans les 15 minutes. Ainsi, en cas de résultat positif, les personnes concernées peuvent immédiatement se placer en auto-isolement et leurs personnes de contact en auto-quarantaine. Contrairement au test PCR, le test antigénique recherche les protéines de l'agent pathogène.

Il existe plusieurs types de tests antigéniques rapides. Les tests rapides effectués par prélèvement nasal ou de la gorge ne peuvent être réalisés que par du personnel qualifié, tandis que les autotests peuvent également être utilisés par des particuliers. Dans tous les cas, le test recherche des protéines virales, qui peuvent être prélevées soit dans la gorge, soit à l'avant ou à l'arrière du nez, ou encore dans la salive.

Quand et par qui le test antigénique rapide par prélèvement nasal ou de la gorge doit-il être effectué?

La réalisation de ce test (prélèvement nasal ou de la gorge) est réservée aux professionnels de santé ou au personnel spécialement formé. Le cas échéant, un résultat positif doit être considéré comme une suspicion d'infection à la COVID-19 et confirmé par un test PCR. En cas de résultat négatif, on peut actuellement exclure un risque élevé d'infection, mais le résultat ne sert que d'aperçu instantané. Le maintien des mesures d'hygiène et de protection reste impératif.

Ce test est utilisé pour détecter rapidement une personne malade en présence de symptômes, mais peut également servir de contrôle, par exemple pour les visiteurs d'une maison de retraite.

En cas de résultat positif, la personne ayant effectué le test doit le signaler à l'équipe du Contact Tracing moyennant le formulaire prévu à cet effet.

Autotest antigénique par prélèvement nasal

Depuis peu, il existe des autotests antigéniques, qui peuvent être effectués par prélèvement nasal sans que la personne effectuant le test ait besoin de qualifications spécifiques. Ces tests peuvent donc être réalisés de manière autonome.

La précision de ces tests peut considérablement varier. Selon le test et les individus, elle se situe entre 80 et 95% pour les personnes symptomatiques et entre 50 et 60% pour les personnes asymptomatiques.

La précision du test est optimale entre le premier et le quatrième jour après l'apparition des symptômes, c'est-à-dire pendant le pic de l'infection.

Lorsque le résultat du test est négatif, il convient de procéder à un test PCR si les symptômes s'aggravent ou persistent. Dans ce cas, contactez votre médecin traitant.

Toutefois, si la personne ne présente aucun symptôme et n'a pas eu de contact avec une personne infectée, le résultat négatif du test peut être considéré comme tel.

En cas de résultat positif, il faut supposer l'existence d'une infection, surtout si des symptômes se manifestent. La personne dont le test est positif doit s'isoler et signaler le résultat à la Direction de la santé à l'aide de ce formulaire. Elle doit ensuite informer toutes les personnes avec lesquelles elle a eu des contacts à haut risque, afin qu'elles se mettent en auto-quarantaine.

La Direction de la santé contactera dans les meilleurs délais toutes les personnes concernées.

Le résultat du test PCR ne fait que confirmer le résultat positif initial de l'autotest antigénique rapide. 

Quand et par qui l'autotest antigénique rapide par prélèvement nasal doit-il être effectué?

Ce type de test peut être effectué par tous les intéressés. Il est destiné à servir de contrôle régulier, ou à aider à la détection rapide d'une infection au virus SARS-CoV-2 en cas d'apparition de symptômes. Le résultat positif d'un autotest antigénique rapide doit être signalé via cette page.

Attention: tous les tests antigéniques rapides ne sont pas approuvés comme autotests. La liste des autotests antigéniques recommandés et reconnus au Luxembourg est disponible ici.

Un autotest antigénique réalisé à l'école, au sport ou à l'entreprise sous la surveillance d'une personne qualifiée doit être signalé via MyGuichet.

Important: veuillez vous référer à la notice de produit pour connaître l'utilisation exacte du test utilisé. 

Test sérologique (détection d'anticorps)

Les anticorps font partie de la réponse immunitaire et servent à neutraliser le virus dans l'organisme.

Le test sérologique d'anticorps, à ne pas confondre avec le test antigénique, montre si une personne a des anticorps contre le coronavirus ou non. Ce test permet de déterminer si une personne a été infectée par le SARS-CoV-2 dans le passé, même sans le savoir, ou si elle a développé des anticorps contre le virus après la vaccination.

Test rapide de détection d'anticorps

Des tests rapides de détection d'anticorps destinés aux non-spécialistes sont disponibles sur le marché, mais leur fiabilité est actuellement inférieure à celle des tests de laboratoire.

Qu'est-ce qui est testé?

Quelques gouttelettes de sang prélevées du doigt sont utilisées afin d'analyser la présence éventuelle d'anticorps contre la protéine spike du coronavirus (SARS-CoV-2).

Que signifie un test positif ou négatif?

Test positif: la personne présente des anticorps contre la protéine spike du coronavirus, ce qui signifie soit qu'elle a été infectée par le virus dans le passé, soit que le vaccin a provoqué une réponse immunitaire. On peut dire qu'une certaine protection a été mise en place. Scientifiquement, cependant, il n'existe pas de valeur au-delà de laquelle on est considéré comme protégé. Un taux élevé ou faible d'anticorps ne signifie pas nécessairement que l'on est immunisé, car les anticorps ne représentent qu'une fraction de la réponse immunitaire globale de l'organisme.

Test négatif: aucun anticorps contre la protéine spike n'est présent au moment du test. Cela peut avoir différentes causes:

  • La personne n'a jamais été infectée par le virus et n'a pas encore été vaccinée
  • La personne a été vaccinée, mais son organisme ne possède pas d'anticorps au moment du test
    • Le corps n'a jamais produit d'anticorps et la vaccination n'a pas déclenché de réponse immunitaire. La personne est peut-être insuffisamment protégé.
    • L'organisme n'a pas produit d'anticorps, mais a très bien réagi à la vaccination. Les anticorps ne sont qu'une petite partie de la réponse immunitaire et d'autres parties du système immunitaire sont totalement actives. Cela a déjà été prouvé scientifiquement, mais les tests ne sont pas aussi faciles à réaliser qu'un test de détection d'anticorps.
    • L'organisme a développé des anticorps, mais n'en produit plus au moment du test par manque de besoin. Dans ce cas également, on peut supposer une certaine protection car le corps a développé sa mémoire immunitaire en conséquence.

Pourquoi devrais-je me faire tester?

Vous pouvez faire un test pour voir si vous avez développé des anticorps. En général, la vaccination est très efficace et il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Toutefois, si vous êtes considéré comme vulnérable, ou si vous prenez des immunosuppresseurs, il peut être intéressant de se faire tester, car ces personnes peuvent recevoir une dose supplémentaire du vaccin afin de renforcer la réponse immunitaire.

La Direction de la santé utilise ces tests afin de surveiller la situation générale du pays et d'obtenir une vue d'ensemble:

  • du nombre de personnes ayant été infectés par le virus ou ayant été vaccinées
  • du nombre de personnes ayant acquis une certaine immunité pour pouvoir éventuellement adapter les mesures sanitaires générales

La stratégie de test et le programme de vaccination sont des éléments clés dans la lutte contre cette pandémie. Si vous avez la possibilité d'effectuer l'un des tests ci-dessus, faites-le et contribuez ainsi à ralentir la propagation du virus.

Dernière modification le